top of page
Rechercher

La thérapie par psychédéliques, quel rapport avec l'hypnothérapie ?

Dernière mise à jour : 31 mars



La thérapie par psychédéliques

Dans cette lecture, j'aimerais vous faire découvrir les psychédéliques et les liens que peuvent avoir avec l'hypnothérapie.


Bien qu'ils soient différents, ils ont tous les deux un potentiel incroyable pour régler divers problèmes, qu'ils soient psychologiques ou physique, Ils peuvent aider notre cerveau à développer de nouvelles connexions neuronales, ainsi favoriser des changements positifs.


Si vous voulez en savoir plus, jetez un œil à cet article très intéressant de Science et Avenir.


Les thérapies par psychédéliques, offrent des voies prometteuses pour le traitement de divers troubles mentaux comme la dépression, le stress post-traumatique, les addictions et pleins d'autres. On retrouve les mêmes sujets en hypnose malgré qu'ils travail différemment.



L’histoire des psychédéliques


Années 1940-1960 : L'ère des psychédéliques en tant qu'outil thérapeutique commence avec la découverte du LSD par Albert Hofmann en 1943 ici en Suisse. Dans les années 1950 et 1960, les psychédéliques, y compris le LSD et la psilocybine, sont largement étudiés pour leur propriété psychothérapeutique. Les chercheurs et les psychiatres explorent leur utilisation dans divers traitement mais entre autre pour de la dépression, l'anxiété et également dans les dépendances.


A la fin des années 1960 : La perception publique pour les psychédéliques se transforme et change de vision, associés au mouvement contre-culture, hippie et à l'usage récréatif. C'est aux Etats-Unis par le président Nixon qui interdit pour la première fois ces produits, et sont progressivement interdits dans de nombreux autres pays.


Années 1990 : Un renouveau scientifique émerge, avec de nouvelles recherches explorant l'usage médical des psychédéliques. Des études montrent leur efficacité potentielle dans le traitement de divers troubles mentaux, entraînant un regain d'intérêt pour leur utilisation thérapeutique.


Qu'est-ce que les Psychédéliques ?


Ce sont une famille de substances qui incluent le LSD, les champignons (psilocybine), la mescaline (présente dans certains cactus) et la DMT la molécule de l'esprit. Cette dernière est souvent associée à l'Ayahuasca, une médecine traditionnelle amazonienne utilisée par les chamanes. Ils font de la médecine avec cette plante depuis des milliers d'années.


Il est crucial de distinguer ces substances des drogues illicites. Bien que classées comme telles dans de nombreux pays, elles diffèrent scientifiquement par leurs propriétés et leurs effets. Pour une perspective éclairée, je suggère le documentaire de la RTS ou David Nutt, un chercheur britannique, explique correctement ces substances comme le LSD à usage médical : LSD Médical RTS.


Ces substances ne provoquent pas de dépendance et ne causent pas de dommages physiques comparables à ceux de l'alcool. Cependant, la prudence est de mise, notamment pour les individus sous antidépresseurs ou ayant des prédispositions à la schizophrénie.



Recherches médicales pour la thérapie par psychédéliques


Récemment, le LSD, la kétamine, les champignons et la MDMA reviennent sur la scène et font l'objet d'études pour traiter divers troubles, tels que l'alcoolisme, la dépression, les troubles anxieux et le stress post-traumatique. Un documentaire de la RTS explore l'utilisation de la kétamine contre la dépression : Kétamine et Dépression - RTS


Les Hôpitaux Universitaires de Genève, Zurich et Bâle ont même établi des départements dédiés pour accompagner les patients dans ces traitements. Les résultats prometteurs de ces études sont illustrés dans le documentaire de la RTS sur la dépression : Soigner la Dépression avec des Psychédéliques - RTS.


L’histoire de l’hypnothérapie en bref


Au début du 19e siècle, l'hypnose gagne en popularité grâce à des figures comme Franz Mesmer, mais elle est souvent vue comme une forme de spectacle plutôt que comme une méthode thérapeutique légitime.


Au début du 20e siècle, Sigmund Freud et d'autres pionniers de la psychanalyse utilisent brièvement l'hypnose, bien que Freud l'abandonne plus tard au profit de la psychanalyse.


Milieu 20e siècle, l'hypnothérapie commence à être reconnue comme une pratique clinique valable. Milton Erickson, un psychiatre américain, joue un rôle clé dans son développement en introduisant de nombreuses techniques innovantes.


Années 1970 à aujourd’hui, l'hypnothérapie est progressivement intégrée dans les pratiques médicales et psychologiques. Elle est utilisée pour traiter une variété de conditions, notamment le stress, l'anxiété, la douleur, les phobies, et les addictions.


Ainsi, tandis que les psychédéliques ont connu une histoire de montagnes russes, alternant entre intérêt scientifique et stigmatisation sociale, l'hypnothérapie a progressé de façon plus linéaire, gagnant lentement mais sûrement une acceptation et une reconnaissance dans le domaine médical.


Lien entre psychédélique avec l'hypnothérapie


Pour comprendre comment les psychédéliques et l'hypnothérapie agissent sur notre cerveau, imaginons notre esprit comme une ville immense avec de nombreuses routes et chemins. Les psychédéliques, comme le LSD ou la psilocybine, agissent un peu comme des agents qui changent temporairement la circulation dans cette ville.


Ils affectent principalement ce qu'on appelle le "réseau du mode par défaut" du cerveau, une partie importante qui s'active quand on ne se concentre pas sur l'extérieur, comme quand on rêvasse ou qu'on réfléchit à nos expériences personnelles.


En modifiant ce réseau, les psychédéliques mais également l'hypnose peuvent déclencher de nouvelles perspectives de pensées, des expériences spirituelles, ne nouvelles idées à mettre en place et des meilleures compréhension de soi.


D'un autre côté, l'hypnothérapie fonctionne davantage comme un guide expérimenté qui vous aide à naviguer dans cette ville mentale, que nous pouvons visité par soi-même en autohypnose.


En utilisant la suggestion et la relaxation, l'hypnothérapeute vous aide à diriger votre attention et à modifier les chemins habituels de vos pensées, ce qui permet de semé des graines pour des changements plus agréables.


Cela peut rendre votre esprit plus ouvert aux changements et à la guérison, vous permettant de traiter des problèmes comme l'anxiété, le stress ou certaines habitudes indésirables.


En bref, tandis que les psychédéliques peuvent bousculer et réorganiser les circuits de notre cerveau pour ouvrir de nouvelles voies de perception, l'hypnothérapie nous guide doucement vers un état mental où nous pouvons remodeler nos pensées et comportements de manière plus ciblée et contrôlée.


 

Pour toutes questions à propos de l’hypnose, je vous invite à m’écrire par e-mail ou whatsapp ou vous pouvez m’appeler. Vous avez toutes les informations nécessaire en cliquant sur le bouton ci-dessous.


Pour rappel, les séances ont lieu au cabinet d'hypnose à Lausanne, Place Chauderon 3,

uniquement sur rendez-vous. Pour les enfants à partir de 12 ans.






19 vues0 commentaire

Comments


bottom of page